Les petits déboulonnés, l'exemple d'une crèche coopérative en Ardèche

Thématiques : 
3301 lectures
En raison de l’absence de structure d’accueil petite enfance sur la commune, l’entreprise Cefem éprouvait des difficultés pour conserver et développer ses effectifs. L’entreprise s’engage alors aux côtés des acteurs locaux dans la création d’une crèche coopérative bénéficiant à l’ensemble des habitants.
Installée depuis 1987 en sud-Ardèche, l’entreprise familiale Cefem emploie une centaine de salariés dans le secteur de l’électronique et de l’électricité. Les difficultés de garde d’enfants à proximité constituait un véritable obstacle à maintenir ses salariés qualifiés et à en embaucher de nouveaux. La solution d’une crèche d’entreprise a d’abord été envisagée, mais face aux besoins locaux, le projet est rapidement étendu à l’ensemble des habitants de la communauté de commune de la Roche de Gourdon. « D’un projet d’entreprise, nous sommes passés à un projet de développement local impliquant de nombreux acteurs » explique Nadine Fangier, DRH de la Cefem et gérante bénévole non-associée de la Scic. Aux côtés de la Cefem et des collectivités sont impliquées la CAF, la MSA et les initiatives Petite enfance associatives. « Il fallait une structure juridique permettant le développement d’une activité de services dans un cadre partenarial et dans l’intérêt du territoire. »

Naissance de la Scic Crèche de la Roche de Gourdon
« Le statut SCIC nous est apparu comme une bonne réponse, permettant une gestion transparente entre plusieurs partenaires. » La Scic compte quatre associés : la Cefem, l’association des parents, une représentante des salariés et la communauté de communes de la Roche de Gourdon. Son capital est de 4050€. La Cefem met un terrain à disposition et finance le coût de construction d’une crèche s’élevant à 258 000€. Elle bénéficie pour ce chantier d’une subvention de la CAF de 126 000€ et d’un financement européen Feder. L’association des parents se charge de définir l’aménagement intérieur et rédige le projet pédagogique et le règlement intérieur. Pour son ouverture en août 2008, les 4 salariés accueillent 12 enfants. Un contrat « enfance jeunesse » liant la Cefem, la communauté de communes et la CAF fixe la clef de répartition du financement des places. La communauté de communes finance le fonctionnement à hauteur de 5 places réservées aux enfants du territoire et la Cefem finance les 7 places réservées aux enfants de ses salariés. Les « places salariés » inoccupées peuvent être mises à la disposition d’autres parents. Sur ces principes, un centre de loisirs est mis en place en 2010 pour accueillir une douzaine d’enfants de 6 à 12 ans hors temps scolaire. La crèche bénéficie également de financements ponctuels du Conseil général de l’Ardèche pour certains projets.

Un engagement pour le développement du territoire
Des structures d’accueil similaires devraient prochainement ouvrir leurs portes sur les territoires voisins. En effet, le nombre de places n’a pas augmenté depuis l’ouverture de la crèche de la Roche de Gourdon et des personnes sont inscrites sur liste d’attente.
« L’investissement de la Cefem est très fort sur ce projet. De l’investissement initial au fonctionnement, elle prend une part conséquente des coûts à sa charge. Les fluides ne sont par exemple que partiellement refacturés à la crèche. Cela traduit un attachement fort au développement du territoire et à sa qualité de vie » précise Nadine Fangier. « Ensemble, avec ce projet nous avons pu à la fois améliorer l’attractivité du territoire et renforcer la cohésion sociale. La crèche est un lieu de rencontre. »

Pour en savoir plus sur la Cefem (en video) et pour visiter leur site internet.

A propos de l'auteur

Scop La Péniche

La Scop la Péniche est une entreprise coopérative spécialisée dans l'animation de communautés professionnelles autour des enjeux de communication web, de numérique et de data.

Elle assure l'accompagnement à maitrise d'ouvrage à la stratégie, à la conception et à l'animation éditoriale...

Coordonnées

.
38000 Grenoble
Email